Les « cerveaux givrés » se mouillent pour la recherche sur le microbiote

Nous allons nous mouiller (fraîchement) lors de la Coupe de Noël le 17 décembre à Genève afin de mieux faire connaître le projet du centre de la mémoire, et de sensibiliser le public sur les progrès réalisés ici même contre cette maladie!

Concrètement, avec ce défi sportif nous souhaitons récolter CHF 10’000 pour faire avancer la recherche sur la maladie d’Alzheimer en étudiant le lien entre le microbiote et notre cerveau. Le montant sera utilisé pour couvrir les coûts d’un séquençage meta génomique de 120 souches bactériennes dans l’intestin de 20 patients atteint de la maladie d’Alzheimer et 20 personnes saines (40 personnes x 250CHF/personne = 10’000 CHF).

Comment nous aider pour atteindre ce chiffre? Clicker sur l’image c-dessous ou ici:  Les Cerveaux Givrés se mouillent pour faire un don.

Jeudi 21 septembre 2017 – Centre Uptown Geneva

Nous nous réjouissons de vous rencontrer nombreux lors de la 2ème Journée Genevoise de l’Alzheimer. Choisissez à quelle conférence vous souhaitez participer (nombre de places limitées) et cliquez ici pour afficher le flyer, imprimer la deuxième page, la remplir avant de nous la renvoyer

Nous nous réjouissons de vous rencontrer nombreux lors de la 2ème Journée Genevoise de l’Alzheimer.
Choisissez les conférences auxquelles vous souhaitez participer (nombre de places limitées),
Cliquez ici sur le lien pour afficher le flyer .

Merci d’imprimer la deuxième page et de la remplir avant de nous la faire parvenir:

 

Invitation – soirée de soutien du film « Happy Birthday »

Pourquoi il faut veiller au taux de cholestérol

Ce rôle du cholestérol dans la régulation des protéines du cerveau pourrait en effet être une clé essentielle dans le développement des maladies du système nerveux central telles que la maladie d’Alzheimer. C’est ce que documente cette recherche de l’IMIM (Hospital del Mar Medical Research Institute- Barcelone) : le cholestérol présent dans les membranes cellulaires pourrait interférer avec la fonction d’une importante protéine membranaire du cerveau, à travers un mode d’interaction jusque-là inconnu. Des conclusions présentées dans la revue Nature Communications qui ouvrent un nouveau paradigme dans la relation entre le cholestérol membranaire et une famille de protéines essentielles dans la transmission des signaux et la communication entre les cellules du cerveau.  

L’étude démontre que le cholestérol présent dans les membranes cellulaires est capable de réguler l’activité du récepteur d’adénosine, en l’envahissant et en accédant au site actif. En interagissant avec ces protéines, il serait donc possible de développer de nouveaux traitements de maladies neurodégénératives de type Alzheimer. Le récepteur de l’adénosine appartient à la famille des GPCR (G Protein-Coupled Receptors), une famille de protéines situées dans les membranes cellulaires au rôle clé dans la transmission des signaux et la communication entre les cellules du cerveau. Ces protéines sont donc impliquées dans un très grand nombre de processus physiologiques importants, dont la vision, l’odorat, le goût, la régulation du système immunitaire dont l’inflammation ainsi que dans le comportement.

Or le cholestérol est un composant essentiel des membranes neuronales, où les GPCR résident avec d’autres protéines. Et les taux de cholestérol dans la membrane sont altérés dans des maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer. L’étude montre que le cholestérol peut exercer une action directe sur cette importante famille de protéines dans les membranes neuronales, les GPCR, et cette voie d’interaction jusqu’alors inconnue entre la membrane cellulaire et les protéines pourrait être une cible précieuse pour de nouvelles thérapies. 

Quel mécanisme ? Les 2 mécanismes jusque-là envisagés sont que le cholestérol pourrait altérer les propriétés physiques de la membrane ou encore se lier à la surface de la protéine, et dans ces 2 cas, exercer son action modulatrice de l’extérieur de la protéine. L’étude révèle qu’en fait le cholestérol peut quitter la membrane neuronale et entrer dans le récepteur de l’adénosine et accéder ainsi au site actif du récepteur et moduler son activité. Ainsi, le taux de cholestérol dans les membranes cellulaires pourrait avoir un effet direct sur le comportement des protéines clés dans les maladies du système nerveux central. 

Des niveaux élevés de cholestérol membranaire comme ceux présents chez les patients atteints d’Alzheimer vont bloquer le récepteur adénosine, et donc la communication neuronale. Et cela pourrait expliquer bon nombre de symptômes dans les maladies neurodégénératives et permettre le développement de nouvelles molécules qui, comme le cholestérol, ont la capacité d’entrer dans le récepteur et de moduler son activité. Il reste à découvrir si ce mécanisme moléculaire est présent dans d’autres protéines GPCR et donc impliqué dans d’autres maladies du système nerveux central.

« Copyright © 2017 AlliedhealtH www.santelog.com 

Apprenez tout sur le Centre de la Mémoire

Apprenez tout sur l’avancé de notre grand projet pour Genève en cliquant sur l’image:

centre-memoire

Conférence publique, jeudi 10 novembre 2016, 17h à 19h30

conference-10-nov

Programme :

17h Messages de bienvenue

  • Pr Giovanni B. Frisoni, médecin-adjoint agrégé, responsable de la consultation de la mémoire, HUG. Faculté de médecine, UNIGE
  • Dr Idris Guessous, médecin-adjoint agrégé, responsable de l’unité d’épidémiologie populationnelle, service de médecine de prémier recours, HUG. Faculté de médecine, UNIGE
  • Pr Alain Gervaix, médecin-chef de service urgences pédiatriques, HUG. Vice-doyen Médecine Humanitaire et Internationale, Faculté de médecine, UNIGE
  • Bertrand Levrat, directeur général des HUG

Modérateur : Dr Idris Guessous
17h15    EPAD and AMYPAD : the future of Alzheimer’s care is today *
Pr Frederick Barkhof, Professor of Neuroradiology, Dept of Brain repair & Rehabiliation, Institutes of Neurology and Biomedical Engineering, UCL, London.  Dept of Radiology & Nuclear Medicine VU University Medical Centre, Amsterdam

17h35    Troubles de mémoire et maladie d’Alzheimer : un défi global entre styles de vie et médicaments
Pr Emiliano Albanese, médecin-adjoint, service de psycho-gériatrie HUG et directeur du centre collaborateur de l’OMS pour la formation et la recherche en santé mentale, département de psychisatrie, faculté de médecine, UNIGE

17h50    Genève et Lausanne, Lausanne et Genève : au-delà de la tradition, vers les besoins de la population
Pr Jean-François Démonet, directeur du Centre Leenaards de la mémoire – CHUV (DNC). Faculté de médecine, UNIGE

18h05    Drugs against the molecular pathology  : hope and reality*
Pr Thomas Leyhe, médecin-chef, Centre pour la psychiatrie gériatrique, Hôpital psychiatrique universitaire, Bâle

18h20   Les craintes, les troubles et la maladie chez le bureau du généraliste
Dr Abbas Terki, médecin généraliste, Genève

18h35   Observer pour mieux soigner : le Bus Santé au service de la population genevoise
Dr Idris Guessous, médecin-adjoint agrégé, responsable de l’unité d’épidémiologie populationnelle, service de médecine de prémier recours, HUG. Faculté de médecine, UNIGE

18h50    La stratégie cantonale de Genève face aux démences
Mauro Poggia, conseiller d’Etat chargé du département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé

19h10    Apéritif

Lieu : 
Auditoire Marcel-Jenny, HUG, rue Gabrielle Perret-Gentil 4, 1205 Genève

Inscription :
Conférence gratuite, inscription obligatoire sur l’onglet « Inscription »

Programme détaillé

Genève à chaud – Spécial Alzheimer

Genève à chaud

Comment lutter ? Que peut-on faire ?
Pascal Decaillet reçoit Isabel Rochat – Présidente de l’Association Alzheimer Genève et Tim Brockmann – Président de l’Association Suisse pour la Recherche sur l’Alzheimer

Visionner l’émission en cliquant ici

Pour connaître le programme de l’Alzheimer Journée Genevoise cliquez ici

Pour acheter des billets pour le spectacle de soutien