Les « cerveaux givrés » se mouillent pour la recherche sur le microbiote

Nous allons nous mouiller (fraîchement) lors de la Coupe de Noël le 17 décembre à Genève afin de mieux faire connaître le projet du centre de la mémoire, et de sensibiliser le public sur les progrès réalisés ici même contre cette maladie!

Concrètement, avec ce défi sportif nous souhaitons récolter CHF 10’000 pour faire avancer la recherche sur la maladie d’Alzheimer en étudiant le lien entre le microbiote et notre cerveau. Le montant sera utilisé pour couvrir les coûts d’un séquençage meta génomique de 120 souches bactériennes dans l’intestin de 20 patients atteint de la maladie d’Alzheimer et 20 personnes saines (40 personnes x 250CHF/personne = 10’000 CHF).

Comment nous aider pour atteindre ce chiffre? Clicker sur l’image c-dessous ou ici:  Les Cerveaux Givrés se mouillent pour faire un don.

iSupport – une intervention pour les aidants

Un projet conduit par l’OMS afin de développer une intervention efficace pour les aidants (caregivers), en collaboration avec les HUG et directement soutenu financièrement par l’Association IFRAD Suisse

Des chercheurs des Hôpitaux Universitaires de Genève, soutenus par l’Association IFRAD Suisse, travaillent sur une intervention novatrice pour épauler les aidants des personnes atteintes de démence à fournir de meilleurs soins, à faire face à la charge et à la tension psychologique émanant de la lourde tâche d’assister et d’aider leurs proches.

Cette intervention sera accessible à travers l’Internet et sera automatiquement adaptée aux besoins réels et prioritaires de chaque aidant grâce à un algorithme automatisé qui adaptera l’intervention sur la base de questions simples, d’informations et de commentaires fournis par l’aidant.

Pour en savoir plus sur le projet iSupport de l’OMS codirigé par le Département de psychiatrie et de santé mentale des HUG, à Genève:

La démence a un impact significatif sur les patients, leurs familles et la société. Le besoin de soins commence tôt et se modifie avec l’évolution de la maladie, il faut s’adapter aux changements qui se produisent tout au long de la maladie. Le nombre de personnes atteintes de démence augmente considérablement avec l’âge et le vieillissement de la population est la raison principale d’une épidémie de démence attendue dans les prochaines décennies. La Suisse compte parmi les pays du monde ayant un nombre élevé de personnes âgées dont la frange de la population des plus de 80 ans triplera d’ici 20501. La hausse prévue des taux de démence provoque un défi socio-économique sans précédent notamment en raison de la nécessité de soins des patients atteints de démence. Il n’existe pas encore de traitement pharmacologique efficace contre la démence et, parmi toutes les maladies chroniques, elle est de loin le principal facteur précurseur de l’invalidité et des soins de longue durée dont ont besoin les personnes âgées. POUR EN SAVOIR PLUS, CLIQUER ICI

iSupport1